La technologie RFID au service de la Supply Chain

Dans: Logistique Le: Commentaire(s): 0 Vues: 143

La technologie RFID lit les codes d’identification au moyen d’ondes de radio. Cette technologie peut être un véritable atout dans la Supply Chain, notamment dans l’amélioration de la gestion des stocks ainsi que la productivité. 

Définition de la technologie RFID :

Nous utilisons quotidiennement des produits RFID sans le savoir : les étiquettes antivols, les cartes de transport, les télépéages, ou les clés sans contact de vos voitures. Cette technologie, de son nom Radio Frequency Identification, est capable de transmettre les données qui sont stockées sur une puce à l’aide de signaux de radiofréquence. Elle a l’avantage de faire gagner du temps aux usagers. Cet avantage s’applique également dans la supply chain.

La RFID, une amélioration de la performance :

Cet outil s’avère idéal pour le contrôle et le stockage adéquat de la marchandise. Le TAG RFID est le moyen d’analyser rapidement les flux. Avec ce système informatisé, vous aurez une trace du stock jusqu’à la vente. En optant pour la technologie RFID au sein de la Supply Chain, vous maitrisez au mieux le coût des stocks. Vous avez une connaissance en temps réel de l’emplacement de vos produits. Son identification est d’autant plus rapide puisque vous n’avez plus à scanner un code barre. La lecture de la puce permet ainsi d’éviter des erreurs de tri et garantit l’exactitude des données. 

La performance est donc également améliorée dans vos procédures d’inventaires. Cette étape vous permet de gagner en rapidité et en fiabilité. La RFID évite la rupture de stock grâce à un contrôle plus rigoureux.

Les étiquettes RFID permettent de reconnaître un produit mais aussi d’obtenir toutes ses caractéristiques. Afin d’optimiser au mieux, certaines entreprises utilisent cette technologie pour reconnaître les produits et les échanger sans tickets de caisse.

Autre avantage de la puce RFID, c’est la possibilité de modifier à tout moment les informations qui y sont conservées. Outre le fait qu’elle améliore la gestion des stocks, cette technologie apporte une sécurité supplémentaire pour votre entrepôt. Elle permet d’éviter les risques de perte, de retard ou de vol.  

Les limites de la RFID en logistique

Nous l’avons vu, les avantages de cette technologie sont nombreux. L’automatisation des process permet d’améliorer la rentabilité. Cependant, la RFID peut également apporter son lot de difficultés.

Il faut savoir que la mise en place de la RFID engendre un investissement non négligeable. En effet, les outils utilisés sont plus chers et plus complexes. Vous devez prendre en compte également les coûts et les temps de formation. 

Vous devez prendre en compte votre localisation : dans un environnement humide, les étiquettes peuvent ne pas fonctionner correctement. Certaines puces ne sont pas lisibles à la même distance et dans les mêmes conditions. Il ne faut pas oublier que cette technologie fonctionne avec des ondes et que la transmission de ces dernières peut être limitée à travers certains métaux ou murs.

Autre point important à ne pas oublier, les étiquettes varient selon les entrepôts et les pays. Vous pouvez donc rencontrer des problèmes de compatibilité. 

La RFID, un atout considérable

Malgré les limites exposées ci-dessus, la technologie RFID s’impose comme une évidence. Sa mise en place est coûteuse mais les bénéfices apportés sont intéressants.

Avant de vous lancer, il est important de jauger vos besoins réels pour ce projet ainsi que vos objectifs.

Commentaire

Ajoutez un commentaire